Apprendre le jeu préflop au poker

Apprendre le jeu préflop au poker

Bien savoir jouer préflop au poker est aussi important que maitriser son départ pour un sprinteur de 100 mètres. Voici les clés pour maitriser le jeu préflop…

Sélectionner ses mains de départ

Pour bien sélectionner ses mains de départ, inspirons nous du travail réalisé par Sklansky grand joueur de poker qui avait théorisé et classifié les mains de départ depuis son ouvrage de 1976 Holdem for Advanced Players. Il répartit les mains en 9 groupes distincts :

Groupe 1: AA, KK, QQ, JJ, AKs
Groupe 2: TT, AQs, AJs, KQs, AK
Groupe 3: 99, JTs, QJs, KJs, ATs, AQ
Groupe 4: T9s, KQ, 88, QTs, 98s, J9s, AJ, KTs
Groupe 5: 77, 87s, Q9s, T8s, KJ, QJ, JT, 76s, 97s, AXs, 65s
Groupe 6: 66, AT, 55,86s, KT, QT, 54s, K9s, J8s, 75s
Groupe 7: 44, J9, 64s, T9, 53s, 33, 98,43s, 22, KXs, T7s, Q8s
Groupe 8: 87, A9, Q9, 76,42s, 32s, 96s, 85s, 85, J7s, 65, 54, 74s, K9, T8
Groupe 9: le reste

Il est possible de contester cette classification mais elle donne un bon ordre d’idée des mains fortes et qui ont le plus de potentiel.

Jouer vos mains de poker en fonction de votre position

La position joue un rôle clé au poker car l’information à votre disposition varie en fonction de celle-ci. Par exemple en position d’under the gun (UTG) dans une table full ring, vous avez encore 9 autres joueurs qui vont parler derrière vous. Cela doit vous obliger à jouer extrêmement serré car il est fort possible que d’autres joueurs vont avoir des bonnes mains et vous n’aurez aucune information.

Au contraire si vous êtes au bouton (position du dealer). 7 joueurs ont déjà dévoilé une partie de leur jeu en se couchant, payant ou en relançant. Vous pouvez donc plus facilement prendre votre décision et également jouez un nombre plus important de mains.
Jouer ses mains agressivement préflop

L’erreur classique du débutant est de jouer beaucoup de mains et de façon passive souvent en payant afin de voir le flop en investissant le moins d’argent possible. C’est une stratégie facilement exploitable et pas recommandable. Pour exploiter les fishs jouant de la sorte, vous devez les « punir » leur curiosité en misant fort vos bonnes mains pour les protéger et les valoriser au maximums.

De façon générale en début de position ne jouer que les mains du groupe 1 et 2 en misant et relançant si quelqu’un a déjà misé avant vous. En milieu de position vous pouvez intégrer les mains du groupe 3 et 4 en misant si personne a ouvert avant vous ou à limper mais en vous couchant si une relance a eu lieu en début de parole. En fin de position vous pouvez ouvrir votre jeu en misant également avec les mains du groupe 5 et 6 si vous êtes les premier dans le coup ou à payer avec une main du groupe 3 ou 4.

C’est la mise en application du « gap concept » de Sklansky qui explique qu’il faut une meilleure main de départ pour payer une mise que pour miser. En effet l’agresseur préflop possède l’avantage de porter le premier coup et donc de prendre l’intiative. D’où l’importance de jouer de façon aggressive préflop !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *