La Variance au poker

La Variance au poker

Tout joueur de poker qui a un minimum d’expérience connait la variance. Dans le bon sens comme dans le mauvais sens. La variance est souvent brandie sur les forums de poker à tout bout champs et sert aussi souvent d’excuse aux joueurs. Mais il est certain que dans le poker, il y a une part de chance et de malchance.

Définition de la variance au poker

La variance c’est l’écart entre les gains théoriques d’un joueur (calculés à partir de l’espérance de gain mathématique), avec ses résultats réels. Concrètement la variance détermine votre chance sur le court/moyen terme car sur le long terme, la variance tend vers zéro.

Mike caro définie la variance comme “Une mesure de la dispersion d’une distribution statistique autour de sa moyenne ou de son centre. Au poker, la variance correspond à la distribution de vos résultats sur un ensemble de mains ou de sessions ou encore aux oscillations de gains/pertes monétaires.

Plus grande est la variance, plus importantes sont les oscillations. Une variance faible indique une plus forte probabilité que le résultat d’une session donnée soit proche de la moyenne de tous les résultats de l’ensemble des sessions.”

Connaitre la variance et l’accepter

La variance est un spectre qui peut détruire un joueur de poker. Elle peut favoriser l’ascension de quelques élus et faire oublier des joueurs potentiellement excellents. Il est indéniable de que les plus grands joueurs de High Stake ont pour la plupart un talent exceptionnel. Cependant je reste persuadé que pour beaucoup, dame variance a été généreuse avec eux. Dans la même analogie, on peut imaginer que des joueurs tout aussi talentueux que Tom Dawn auraient pu réussir, mais que la variance s’est acharnée sur eux au point de les faire craquer.
La variance nous sert aussi !

La variance ne fait que nous desservir les joueurs compétents. Imaginez un monde où le joueur qui a la meilleure main gagne tout le temps. L’écosystème du poker ne serait pas viable car forcement, tous les joueurs récréatifs n’auraient aucune chance de gagner contre ceux qui étudient le jeu. Donc sans variance, pas de fish. Sans fish, pas de poker

Donc ne négligez pas l’aspect mental du poker car même si vous êtes excellent techniquement, peut-être que vous ne pourriez pas survivre à votre prochain gros bad run.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *